La RUN AMARRIS est de retour ! Dimanche 4 novembre 2018 à Guérande

Contactez-nous

Bitcoin et comptabilité font-ils bon ménage ?

Cela fait 10 ans que le Bitcoin existe. Cette monnaie a vu sa valeur augmenter puis descendre à toute vitesse. Rejoint par une dizaine d’autres cryptomonnaies, le Bitcoin dispose de sa propre valeur qui fluctue en fonction des spéculations. Utilisée de plus en plus par les entreprises et les consommateurs, cette monnaie soulève une question. Comment gérer la comptabilité du Bitcoin ?



En effet, encore aujourd’hui très peu de personnes ont apporté de réponse, y compris l’administration fiscale. Notre cabinet d’expertise comptable a répertorié les différentes étapes du Bitcoin en partant de son acquisition. Etant donné qu’il n’existe pas de position officielle, l’acquéreur de Bitcoin prendra d’éventuels risques dans l’enregistrement comptable et fiscal.

Comment acquérir du Bitcoin ?

Pour acquérir cette cryptomonnaie il faut tout simplement l’acheter. Autrement dit, transformer l’Euro en Bitcoin. Si vous passez par un bureau de change, alors vous devrez payer une commission, généralement de 6 à 10 %. Vous pouvez également obtenir des Bitcoin en les acceptant en tant que paiement pour des biens et services. En effet, de plus en plus de sites e-commerce intègrent le moyen de paiement en Bitcoin. Il existe même des points de ventes acceptant uniquement le Bitcoin comme monnaie de paiement.



La dernière façon d’acquérir du Bitcoin est le minage. Équipés de matériel informatique, les « mineurs » laissent tourner leurs ordinateurs qui effectuent des séries de calculs. La résolution de ces problèmes mathématiques est récompensée par des Bitcoin. Les mineurs sont nécessaires pour approuver les transactions Bitcoin. Ainsi, plus il y a de mineurs et plus les transactions sont sécurisées. Avec la popularité grandissante de cette monnaie, les mineurs sont passés d’un simple ordinateur à des machines spécialement conçues pour le minage.



Attention, bien que cette monnaie soit virtuelle, elle reste tout de même considérée comme une unité de compte virtuelle qui peut être valorisée et utilisée comme outil spéculatif. En clair, gagner de l’argent avec le Bitcoin est imposable.

Enregistrement comptable du Bitcoin

Avec l’absence de cours officiel, les cryptomonnaies ne peuvent pas être considérées aujourd’hui comptablement au même titre que l’euro. Mais alors comment déclarer ses revenus en prenant en compte le Bitcoin ? Plusieurs facteurs sont à prendre en compte dans l’imposition de vos revenus.

Vous êtes un particulier

Si vos gains sont occasionnels alors ils seront soumis à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC). En revanche, si vos gains sont habituels alors ils devront être déclarés en tant que Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).
Dans les deux cas, vos gains ne sont pas soumis à la flat tax de 30% qui s’applique aux revenus du capital mobilier. Le problème c’est que la limite entre « habituel » et « occasionnel » n’est pas définie précisément par l’administration.

Vous êtes une entreprise

Vous pouvez échanger les bitcoins reçus contre des euros. Pour se faire, beaucoup d’entreprises ont recours à Paymium, une solution française d’échange de monnaie. Cette dernière est conforme avec la réglementation européenne sur les services de paiement.
Ensuite, il est impératif d’enregistrer une écriture comptable sur cette monnaie. Pour cela demandez à votre expert comptable.

Faire rentrer des bitcoins dans sa comptabilité

Comptabiliser les bitcoins en tant que devise oblige à les évaluer à leur valeur de marché à chaque fin d’exercice ce qui peut se révéler très compliqué.

Pour une entreprise, il est fortement recommandé de facturer en euros en indiquant le montant hors taxe, la TVA et le montant TTC puis d’indiquer la contre-valeur en bitcoins qui fait office de paiement.

Dès lors vous pouvez intégrer les bitcoins en acquisition de stock (et non pas sur un compte de trésorerie).

Contactez-nous